Charly Workshop

Charly Workshop

Au hasard de mes recherches sur Facebook, je suis tombé sur une publication d'un artiste talentueux. Il a un savoir faire impressionnant, des véhicules au style plus que sympa... Bref je me suis dit qu'il fallait vous en parler afin que vous découvriez cet homme et son futur garage.

charly workshop

Salut l'ami, pourrais-tu te présenter?

Salut, moi c'est Charly, habitant au Hom, thury-harcourt dans le Calvados. Passionné depuis toujours par le milieu vw et custom ceci grâce à mon père qui est dans le milieu depuis plus de 35 ans. Depuis tout petit, je parcours les meetings Volkswagen, les bourses aux pièces à bord de coccinelles et combis. 
C'est tout naturellement, qu'en grandissant, je me suis intéressé à ce milieu ainsi qu'au 2 roues avec les mobylettes, en achetant ma première mob à mes 11 ans. C' était une AV76 de 1960 que j' avais restaurée dans le garage familial avec mon père.
Grâce à des amis branchés oldschool, j'ai adhéré aussi au rétro camping puis me suis passionné par  le milieu vintage 60/70 ainsi qu'à l'automobile. Je chine donc tous les week-end et j' achète des objets de déco, meubles, etc... Problème, le grenier de mes parents se remplit à vue d’œil ! 


Question formation, j'aime la peinture, j'en pratique à la maison et j'apprends en autodidacte le lettrage à main levée (lettring), ainsi que la reproduction de publicités anciennes et la peinture au filet (pinstriping et scrolling). Ce fut pour moi une évidence, je me suis orienté donc vers une formation de carrossier/peintre. J'ai obtenu mon BAC carrosserie avec mention et le CAP peinture. 
Je suis parti travailler en bourgogne puis revenu sur Caen où j'ai travaillé dans deux garages de restauration de véhicules anciens pendant 6 ans. Cela m'a permis de me professionnaliser, mais aussi d'apprendre d'autres facettes liées à ce business comme, la gestion des stocks, la relation clients...
Touchant à tout, de la tôlerie pur et dur jusqu’à la personnalisation pour quelques motards, je me suis fait donc mon petit nom dans le secteur.


Ce cursus Pro t'a motivé à te lancer à ton compte, tu peux nous en parler?

L'idée d’être patron a déjà bien mûri dans ma tête et ça depuis 4 ans. En 2016 (je travaillais donc à Caen), j'apprends la préemption du garage de mon patron. De là une grande aventure commence, avec mes parents nous créons une Sci (société immobilière) et décidons de fabriquer un bâtiment industriel de 350m2 dans la zone artisanale de Thury-Harcourt. Faisant tout par nous-même et par faute de moyens, le projet dure 4 ans en y bossant soirs et week-end après nos emplois respectifs. Entre temps, ayant toujours eu l'envie d'un van Volkswagen, je me trouve une belle base d'un transporter t3 tolé qui me sert de faire valoir et qui va occuper le reste de mon temps libre pendant la construction du local.
A ce jour, au garage, avant l'ouverture du garage en septembre, il me reste le montage de la cabine de peinture que je vais chercher ce mois-ci, tout l'aménagement intérieur, l'achat de l'outillage et la mise en place de la déco vintage et artisanale que j'entasse dans mes greniers.
Plusieurs chantiers sont d'ores et déjà prévus et m'attendent chaudement au garage : combi pick-up 1969, déco d'une coccinelle dragster et autre de 1962, Simca 1000 rally, ...



Comment t'es venu cet amour pour les vieilles autos?

A mes 13 ans, mon père me pousse à vider mon compte en banque pour m'acheter une coccinelle. C'est par pur hasard qu' un vendeur, lors d' un vide grenier, nous parle d'un ami à lui qui vend la sienne! Ni une ni deux, nous partons à sa rencontre, coup de chance il est à 5km de chez moi. C'est une 1200 standard de 1968 stockée depuis 13 ans dans un très bon état. La cox rapatriée, ce projet sera "low budjet", je commence le démontage et je me lance dans ma deuxième restauration, je n’étais encore qu'au collège. Mon père, de son coté, avait revendu son combi t1 23 fenêtres pour s'acheter son rêve de gosse. 


Un combi t1 pick up double cabine d'avant 1964, qu'il trouve en Angleterre. Une fois rapatrié en France, nous voilà donc repartis pour une nouvelle restauration. Cette fois-ci, la philosophie est de réaliser un Showcar, la spécialité de mon père, tout en restant en cohérence avec le style tendance de l'époque et le look "resto cal". Avant d'arriver à ce stade, il fallait déjà sauver la caisse, étant un ancien chasse neige dans l' Utha, le sel et l' humidité avaient fait son oeuvre. Après d'énormes travaux et de plaisir au volant depuis de nombreuses années, ce véhicule est toujours dans notre garage familial.


Un passionné comme toi ne roule pas en Dacia Dci, tu nous racontes un peu ton historique autos?

A titre personnel, je possède deux mobylettes av76, une est d'origine, l'autre est un délire de jeunesse  type "low rider rat's". Je possède une cox de 1968, traité dans un look "old school" avec un moteur 1776cc double carbu dellorto, des roues arrières élargies, train avant rétréci et rabaissé, freins à disques et garni d'accessoires racing d’époque. 


Le transporter t3 de 1983, lui est traité dans un look purement custom américain des années 70/80. Il possède des jantes alu Western Wheel, un moteur atmo 1.9l diesel, boite de vitesse Renault, une déco psychédélique à paillettes avec les publicités de l'entreprise, une sellerie sur mesure, ciel de toit en fourrure et garnis d’accessoires typique de ces années. Je possède aussi un buggy Sovra LM2 non roulant pour le moment, c'est un projet père/fils, il fait partie des projets pour le garage avec un look très très seventies. Lors du confinement, nous avons pu commencer le châssis pour pouvoir le présenter sur roues à l'ouverture du garage. Je possède aussi une golf 2 S de 1988, elle paye pas de mine mais c'est ma petite youngtimer.


Tes projets pour la fin de l'année 2020 ?

Mes projets sont déjà l'ouverture de Charly Workshop, de le faire connaitre et concrétiser la restauration du buggy lm2. Sinon mon rêve ultime depuis que je suis jeune, serait d'acquérir un Volkswagen fridolin, il est rare et j'aime son look atypique. Je garde espoir de pouvoir faire cet achat un jour, malgré les prix explosifs ! Sinon beaucoup de véhicules me font de l’œil, les pick-up américain Ford ou les vieux break Volvo par exemple. Ma conjointe rêve de posséder un jour un vieux cabriolet Alfa Roméo des années 60, les envies ne manquent pas ici !


Un coup de pub, des remerciements ?

Je possède une page facebook : @charly workshop et un site qui est en cours de construction :  www.charlysworkshop.fr


Toute cette aventure est dûe en grande partie à la détermination et aux connaissances de mon père qui me pousse à chacun de mes projets à aller toujours plus loin, à me dépasser. Je ne le remercierais jamais assez! Il y a aussi ma mère et ma conjointe, toujours là pour me soutenir, ainsi que tous les amis et famille qui viennent m'aider dans la construction du garage.











Crédits photos: Charly Workshop

Commentaires

Publier un commentaire